Selon le mouvement national des cadres de Pastef, à la place d’une présentation d’un bilan sur l’aide alimentaire, nous avons assisté, ce mardi 21 juillet 2020, à une véritable opération maladroite de maquillage des chiffres, dont les réalités sont volontairement glissées sous le manteau sombre des commandes publiques.

Tentative…

“Lors d’une première tentative de justification des ténébreuses conditions d’attribution des marchés du riz et du transport, le faux dauphin s’est lamentablement noyé dans sa propre sueur froide. Revoilà le beau-frère de Macky Sall qui cherche pitoyablement une bouée de sauvetage à travers un bilan scabreux qui l’enlise davantage”, déclare le mouvement national des cadres de Pastef.

Transparence…

Pour Pastef, aucune urgence ne pourrait soustraire des devoirs et exigences de transparence dans la gestion des deniers publics. Malheureusement, ceux qui nous gouvernent ont fini de rayer la notion de bonne gouvernance de leur lexique. Pour preuve, les sorties des rapports de tous les corps de contrôle sont bloquées au rythme des agendas électoraux du parti au pouvoir sans qu’aucune suite ne leur soit réservée. En présentant leur vrai faux bilan sur la gestion de l’aide alimentaire destinée aux ménages vulnérables dans le contexte de la COVID-19, Monsieur Mansour Faye et son équipe sont lourdement tombés dans le mélange glissant de l’huile et des pâtes alimentaires.

Achat des denrées alimentaires…

“Ils donnent un montant de 57 289 289 292 FCFA payé pour l’achat des denrées alimentaires pour 1 100 000 ménages (588 045 RNU, 411 955 ciblages communautaires et 100 000 pour les groupes spécifiques) à raison 66 000 FCFA le kit par ménage. Faites le calcul vous-mêmes, cela équivaut à 72 600 000 000 FCFA, sans compter le transport qui avoisinerait 2 000 000 000 FCFA d’après le DAGE du Ministère du Développement communautaire, plus les paiements pour les 5000 vérificateurs à raison de 70 000 FCFA chacun et autres frais de stockage, de sécurité, de communications et impressions etc”, poursuit le mouvement national des cadres de Pastef.

Opération…

D’après le parti de Ousmane Sonko, en voulant tromper les Sénégalais dans une opération de prétendue transparence après des forfaits sur les commandes, le Ministre et son équipe ont mis à nu l’incohérente de leurs chiffres. Les attributions de commandes pour le 1 000 000 de ménages représentent 54 530 712 000 FCFA, avec le rajout des 100 000 ménages, les denrées alimentaires ont coûté au total 57 289 289 292 FCFA. Autrement dit, les 100 000 kits alimentaires supplémentaires ont représenté 2 758 577 292 FCFA, soit moins de 30 000 FCFA le prix du kit.

Comptes…

Pastef exige les comptes réels à la place des chiffres préfabriqués pour tenter de redorer une image terriblement froissée par les conditions d’achat et du transport de l’aide alimentaire suffisamment douteuses.

Laisser un commentaire