L’Institut supérieur d’enseignement professionnel (Isep) de Thiès va regagner ses nouveaux locaux sis au quartier Diassap, dès octobre prochain, a déclaré, hier, Socé Diop Dione, directrice générale de l’Agence de constructions des bâtiments et édifices publics (Acbep).

C’est à pas feutrés et sous une chaleur étuve, que la directrice générale de l’Agence de construction des bâtiments et édifices publics, Socé Diop Dione, a effectué sa descente de terrain, hier, à Thiès. Accompagnée d’une forte délégation, elle a débuté sa visite par le site de l’Institut supérieur d’enseignement professionnel (Isep) de Thiès. Sis à Diassap, sur la route de Tivaouane, cette infrastructure qui était en chantier va accueillir ses pensionnaires en octobre prochain, a annoncé Mme Dione.
L’établissement dispose d’un amphithéâtre d’une capacité de 500 étudiants, d’un restaurant d’application et d’un réfectoire d’une capacité de 1.500 couverts. L’Isep de Thiès abrite aussi un complexe sportif avec piscine, une salle pour les arts martiaux, des vestiaires, des terrains de basket-ball, de hand-ball et de football et d’un hôtel d’application.
A cela s’ajoute un bloc administratif, une grande salle de médiathèque, une bibliothèque, un atelier ferroviaire, un laboratoire d’analyses et de mesures, une infirmerie, une ferme agricole et un centre d’application pour les métiers agricoles. « C’est un beau joyau qui va coûter 7 milliards de FCfa. Les équipements nécessaires sont déjà rassemblés », a confié Socé Diop Dione. Elle a indiqué que la priorité sera accordée aux métiers ferroviaires  pour tenir compte de la position géographique dudit établissement.

Plus de 1000 étudiants attendus

Un grand hangar qui va servir d’atelier y est déjà érigé. Pour cette année académique plus de 1.000 étudiants y sont attendus, a déclaré Mme Dione. Elle s’est réjouie de l’évolution des travaux du rectorat de l’université de Thiès et du bloc devant abriter les bureaux des enseignants. «Certes, il y a eu du retard dans les travaux mais la satisfaction réside dans la qualité du travail fait.  Nous pensons pouvoir, d’ici décembre prochain, procéder à la remise  des clés entre notre ministre de tutelle et son collègue en charge de l’enseignement supérieur », a déclaré Socé Diop Dione. Pour le Recteur Ramatoulaye Diagne Mbengue, la principale préoccupation demeure la montée en puissance de l’université de Thiès qui, comme elle l’a souligné, « de par ses filières de formation, est à la pointe de la science et de la technologie ».
La directrice générale de l’Agence  de construction des bâtiments et édifices publics s’est rendu aussi au centre des services fiscaux de Thiès qui a fini d’être réceptionné depuis le 19 juillet dernier. « Financé par l’Etat du Sénégal à hauteur de 1,5 milliard de FCfa, ce beau joyau entre dans la volonté du chef de l’Etat visant à faire de notre pays, un pays émergent en lui dotant d’infrastructures adéquates. Il ne reste que la remise des clés entre les deux ministres », a indiqué Mme Dione.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
20 − 10 =