C’est le cadre du King Fahd Palace qui a été choisi pour accueillir les majors du monde des hydrocarbures. Pour ce nouveau cycle d’attribution des licences d’exploration de pétrole et de gaz, le gouvernement a voulu éviter la gestion solitaire qui lui vaut les reproches des citoyens notamment avec le cas «Franck Timis/Aliou Sall » qui continue d’alimenter les discussions.

Après le tollé suscité par le reportage de la BBC qui mettait à nu un scandale lié à la gestion des contrats pétroliers et gaziers, le ministère du Pétrole et des Energies va lancer le cycle de licences de 2020, lors d’une cérémonie officielle qui aura lieu à l’hôtel King Fahd de Dakar, le 28 janvier prochain. Les périmètres seront disponibles le 31 janvier et les soumissions devront être déposées au plus tard le 31 juillet à 17 h.

L’opération a reçu le soutien de la société publique du pétrole (Petrosen) et de l’explorateur GeoPartners. Le cycle de licences annoncé lors de l’Africa Oil Week au Cap en novembre 2019, sera relatif à 12 blocs proposés dans le bassin MSGBC, au large du Sénégal.

Le cycle de licences vise à accroître l’investissement pétrogazier dans le pays, en présentant des possibilités d’investissement à court, moyen et long termes. Petrosen s’est associé à TGS, GeoPartners et PGS pour fournir aux parties intéressées plus de 14 000 km de données 2D, plus de 10 000 km2 de données 3D et plus de 50 000 km2 de données Multifaisceaux, et des rondes ultérieures sont prévues.

À noter qu’après la rencontre de Dakar, il est aussi prévu d’autres événements de promotion qui se dérouleront à Londres les 19 et 20 février, et à Houston, au Texas, les 24 et 25 février 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =