Mamadou Salif Sow, un ancien étudiant de l’université de Montpellier  (France) en sciences de gestion, revenu au bercail pour soutenir le président Macky Sall, nous a accordé un entretien exclusif sur son engagement, son accompagnement et ses ambitions pour le président de la République. Et selon lui, pour mieux accompagner ce dernier, il faut formaliser ses actions politiques en créant un parti.

À croire ce dernier, «on dit souvent à la guerre on doit répondre par le développement. Pour calmer la Casamance, Macky a apporté des projets de développement source de création d’emplois et de revenus. Donc c’est pour cela qu’aujourd’hui le parti ensemble pour le Sénégal (Peps) reste et demeure entièrement derrière le président Macky Sall.»

Revenant sur les motifs de sa tournée en Casamance, il précise « ma tournée dans les régions du sud a pour but de remobiliser les troupes et de vulgariser les réalisations du président Macky Sall. J’ai battu le macadam pour sa réélection dès le premier tour. Et aujourd’hui, plus que jamais,  je réaffirme mon soutien et mon ancrage et mon attachement à la coalition bby, et au programme incarné par Macky Sall. Je l’ai élu et je compte l’accompagner tout au long de son mandat en mobilisant tous mes militants et en sensibilisant les villages les plus reculés de la Casamance. Dans l’histoire, nous n’avons jamais eu un président  qui a autant fait pour la Casamance. Et il nous appartient en tant que fils de la Casamance d’en être fiers et de montrer à la face du monde que Macky Sall a apporté une réponse positive. »

S’expliquant sur la reconversion de son mouvement en parti, il poursuit : « un mouvement politique n’est pas reconnu officiellement au Sénégal. Et  au vu de toutes mes actions politiques à Kolda et au niveau national, je ne pouvais qu’aller vers l’officialisation de mes actions par la création d’un parti politique. C’est ce qui me donnera une légitimité et une motivation de plus pour rester mobilisé afin de soutenir le président de la République. Mon parti reste et sera tous les jours derrière le président Macky Sall. »

Dans ce soutien il avance les stratégies qu’il compte utiliser  «c’est aller dans toutes les maisons, villages et communes pour sensibiliser sur tous les projets que le président a initiés et réalisés. Aujourd’hui, on est en train de parler de l’agropole sud, le financement est déjà obtenu.»

 «Je ne me suis pas engagé auprès du président pour une éventuelle nomination. Je me suis engagé à cause de ce qu’il a fait dans le pays et j’ai cru en ses qualités positives. En m’engageant j’y ai mis mes moyens propres, je l’ai soutenu pour la présidentielle. Je sais qu’il ne peut pas nommer tous les sénégalais, mais je sais qu’il a une bonne appréciation de ce que je fais pour lui. Tous les sénégalais doivent accompagner Macky Sall », conclura-t-il…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =